French Post Of The Week – Le Post Du Dimanche

IMG_00000391_edit.jpg

Bonjour à tous pour ce post du Dimanche en français.

Le thème de ce post concerne une des démotivations premières que l’on rencontre de temps en temps. Nous connaissons tous cela. L’envie de sortir son appareil photo est là, mais sans que l’on sache réellement pourquoi on ressent une flemme ou une paresse qui finit par prendre le dessus.

Je fais ici allusion au mauvais temps. Ces formes sont variées, neige, vent, pluie, manque de lumière, brouillard… Je ne vais pas tous les aborder ici mais seulement la pluie, à titre d’exemple, mais la logique vaut pour tous.

Selon que vous soyez un portraitiste ou un paysagiste, les besoins de lumières vont être différents. Le paysagiste va se lever tôt le matin pour profiter des rayons rasant du lever du soleil.

Le portraitiste va attendre un minimum de lumière, pourra donc se lever plus tard, et préferrera sans doute un temps couvert à un soleil joyeux au zénith.

En fait, il ne faut pas raisonner en météo, mais en qualité de lumière.

Je reviens à mon exemple, la pluie, et je vous propose de dresser la liste des + et des – qu’offre un contexte pluvieux.

L e s m o i n s
1) la pluie peut ruiner mon appareil.
2) mais aussi mes flash
3) Si je shoote au quadra ou avec une batterie externe, je risque le court-circuit
4) Le froid pour le photographe
5) Le modele grelotte (si portrait)
6) Manque de contrastes (si paysage)
7) Parfois un manque de lumière.

L e s p l u s
1) Une ambiance particulière
2) Une lumière trés douce
3) Des reflets qui permettent des couleurs saturées (reflets de feux rouges ou de vitrines)
4) Utilisation de ces reflets comme sources de lumières. Depuis que l’on peut shooter à 6400 ISO avec moins de bruits que les films 400 ASA n’en avaient, il serait dommage de se priver.
5) Utiliser les déformation que l’eau peut procurer.

La stratégie est en fait, et peu importe la difficulté étudiée, de faire la liste des “plus” et de voir comment les atteindre dans le contexte précis où nous sommmes. En, si possible,minimisant les moins.

La photo ci-dessus en est un bon exemple. Elle est simple. Il s’agit d’une photo faite avec un smartphone, ici un Blackberry Z10 qui dispose d’une bonne caméra. Je n’avais donc aucun contrôle de la lumière ni de la vitesse d’obturation. Je suis assis dans ma voiture, derrière le volant. Pour la petite histoire, j’attendais un client avec qui j’allais dîner. Et soudain la pluie est tombée assez violement. La vitrine offrait un motif pas désagréable, mais le plus de la photo est évidemment la déformation que créee la pluie sur le parre-brise. Il m’a ensuite suffi d’attendre le bon passant avec  le bon parapluie.

Voilà, je vous souhaite à tous une bonne semaine.

A suivre…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s