In French : photographier une personne avec casque ou un chapeau

Salut à tous!

Cet article est plus ou moins la traduction de mon article précédent. J’insère ici une nouvelle photo du shoot en couleurs. Pour voir un portait resserré en NB, allez lire l’article précédent en cliquant sur le lien.

unbenannte Fotosession-5424-Bearbeitet

OK, je voue une admiration forte pour les pompiers dont le dévouement est immense. Ma façon très humble de leur rendre homage est de les photographier gratuitement. Didi est non seulement pompier volontaire mais également mon voisin et c’est discutant que j’ai découvert l’intensité de leurs entraînements et de la place que ce choix de vie prend sur leur temps libre.

Le shoot – l’idée est simple. Pas besoin d’être un pompier new-yorkais pour mériter le respect.

Ceux de ma commune méritent ce même respect. L’idée est de prendre un portrait qui doit symboliser l’engagement et l’effort réalisé juste avant le retour à la caserne. Didi est assis sur un banc dans les vestiaires comme s’il était juste une minute avant d’aller prendre sa douche et de rentrer chez lui après une intervention.

On est bien loin de l’ambiance glamour. Et ce sujet supporte une ambiance sombre et une lumière dure.

Je choisis de prendre une boîte à lumière de taille moyenne et carrée que je place au dessus de Didi orientée de sorte que les casiers ne soient pas très éclairés. Le centre de la boîte à lumière est orienté quelque part devant ses pieds. Je fais un test. Comme je m’y attendais, le casque est bien éclairé. La mesure du flash mètre est bonne.  En revanche, son visage est presque noir et son torse est trop foncé. Il n’est pas noir car le sol lui renvoie un peu de lumière.

Que faire ?

La première option (rejetée) est de placer la boîte à lumière complètement ailleurs, plus bas et orientée vers lui. Oui, mais alors je perds l’effet de lumière qui semble provenir de l’éclairage du vestiaire.  Cela fera une image moins authentique, plus composée au studio à la Hollywood… Joli, mais ce n’est pas mon intention.

La deuxième option, testée et rejetée est de rajouter de la lumière pour éclairer son visage avec un réflecteur. À l’évidence l’effet ne marchera que si je viens prendre un autre flash que j’oriente à angle droit vers un réflecteur doré posé à même le sol.

Pourquoi un deuxième flash? Le reflet de la softbox était trop faible. Le visage avait plus de lumière mais toujours pas assez.

Pourquoi un réflecteur doré ? Pour imiter ou aller dans le sens de la lumière au tungstène des ampoules.

Pourquoi à 90°? Pour orienter le moins possible cette lumière qui se doit d’être là mais on ne doit pas se douter qu’elle a été mise en place exprès. Un bon fill est une lumière que l’on voit seulement quand on l’enlève car elle manque alors cruellement.

Je teste mais je trouve que si Didi est à présent bien éclairé, les casiers le sont également avec lui… Une solution serait de pousser les casiers d’un bon mètre. Mais le manque de place l’interdit…

Il faut alors trouver une autre solution et c’est alors que je pense prendre un snoot. C’est une sorte d’entonnoir : on flashe du côté large vers le côté étroit, la lumière est canalisée et j’oriente ce snoot vers son visage. Et voilà.

Ici, j’ai dû rater un truc car j’ai remarqué devant mon ordinateur que la lumière du snoot est un peu trop basse de 5 cm…

Pour finir de déboucher les ombres de l’uniforme, j’ai placé un flash annulaire au sol vers la poitrine.  À une puissance très faible.

Voilà !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s